Tissus au mètre et objets tissés Aux Fils de l'Arz

HISTORIQUE DE L'ATELIER DE TISSAGE

Création de l’atelier Kergouez en région parisienne

Bernard et Colette Lesteven ont créé en 1976 l’atelier de tissage main Kergouez à Gometz-le-Châtel en région parisienne. Bernard s’est formé auprès de tisserands professionnels renommés. Il a construit lui-même son premier métier et d’autres par la suite. Loin de la mouvance de mai 68, ils créent des tissus fins en privilégiant les matières naturelles : fils d’écosse, soie, laine, lin, ramie.

Développement de l’activité de tissage en Bretagne

Le besoin de place se faisant sentir, ils vont s’installer en Bretagne dans une ancienne minoterie. L’installation dans le Moulin de Guéveneux, à Peillac (56) se fait à la fin de l’été 1977. Le 16 septembre 1977, ils s’inscrivent à la Chambre des Métiers de Vannes. Ils réalisent des tissages remarquables. En 1978, une tenture « Arc-en-ciel » de 2,50 X 5,80m présentant 448 nuances de couleurs est exposée à Paris. Ils gagnent le deuxième prix du concours départemental de la SEMA (Société d’encouragement aux métiers d’art) avec une tenture murale de chambre en avril 1979. Leur réputation grandit rapidement et leur activité se développe bien.

Bernard et Colette, formateurs en tissage

Une centaine de personnes sont venues se former dans leur atelier de tissage. Beaucoup de stagiaires ont été mordus par le virus du tissage et continuent à tisser pour leur plaisir. Certains ont à leur tour transmis cette passion, notamment Pierre Biossanou qui est retourné au Bénin et a monté des ateliers de tissage.
Pendant deux années, au début des années 80, Bernard a été examinateur pour le CAP de tissage organisé par la Chambre des Métiers du Finistère. Il a participé à la dernière session. Après cela, il n’y a plus eu de formation professionnelle de tissage en Bretagne.

L’association Kergouez

À leur retraite en décembre 1992, ils créent l'association Kergouez. Ils ne veulent pas fermer leur atelier comme tant d’autres en Bretagne à cette époque. Lorsqu’ils sont arrivés dans la région, 80 tisserands exerçaient encore, regroupés dans le Syndicat professionnel des tisserands bretons qui a vu le jour en 1978. En ce début des années 90, la crainte est grande de voir disparaître le tissage à bras. Le but de leur association est vraiment de transmettre les savoir-faire liés au tissage et d’en assurer la pérennité, aussi bien en France qu’à l’étranger, en ayant une mission particulière de soutien à toute œuvre humanitaire ou caritative. L’association édite chaque année « le Fanzine de Kergouez » qui présente des articles variés sur l’histoire du tissage, la tapisserie, le filage, les matières premières, les tissus, etc. Si cela vous intéresse, vous pouvez envoyer un courriel à l’adresse suivante :kergouez@wanadoo.fr.

Bruno Lesteven, leur fils, a repris l’activité professionnelle de tissage à bras en 1998. Emboîtant le pas de ses parents, il va peu à peu trouver sa propre voie.

Aux Fils de l'Arz Tissage à Bras
Moulin de Guéveneux 56220 Peillac
Tél : 09 71 23 28 66