Démonstration de tissage sur métier à tisser

Démonstration de tissage et filage

Nous nous déplaçons avec notre rouet et notre métier à tisser pour faire des démonstrations et des animations autour du tissage.Nous pouvons faire une animation à thème : Avec une approche historique en montrant comment le lin et le chanvre étaient travaillés en utilisant notamment un authentique métier daté de 1820. Nous pouvons présenter la théorie du tissage en présentant le fonctionnement du métier à tisser et les armures fondamentales sur un métier contemporain. Nous pouvons nous adapter à des besoins particuliers.

Se renseigner

Lire la suite : Démonstration de tissage sur métier à tisser

  • Vues: 3505

L'esprit de l'atelier

UNE TECHNIQUE HÉRITÉE DU PASSÉ AU SERVICE DE LA CRÉATION CONTEMPORAINE
Nous travaillons techniquement comme il y a 200 ans. Nous avons trois métiers de production, un métier fin XIX° pour les reconstitutions historiques ainsi qu’un métier 1820 pour la démonstration et 5 métiers plus petits pour stages ou démonstrations. Ils ont chacun leurs particularités, leur histoire, mais tous fonctionnent à bras. Les seules opérations qui ont été motorisées dans l'atelier sont le bobinage et le canetage.

Cette technique est mise au service de notre création qui s’inscrit dans le présent. Nous cherchons, sans pour autant répondre aux modes, à nous inscrire dans les goûts et besoins du moment. Nous aimons beaucoup la phrase d’Ernest Renan ; « Un présent sans passé n’a pas d’avenir ».

Cela reflète bien notre manière de travailler : nous puisons dans le passé textile pour créer des produits nouveaux.

UN TRAVAIL QUI RESPECTE L'ENVIRONNEMENT
Par notre travail, nous respectons l'environnement et nous nous plaçons dans le développement durable en utilisant principalement la force de nos bras. Nous choisissons des matières qui sont écologiquement propres. Voilà pourquoi nos fils préférés sont le lin et le chanvre. Mais nous travaillons aussi d'autres matières naturelles comme la soie et la laine. Des mélanges de fibres : berlinge ou droguet (chanvre et laine ou lin et laine), chanvre et soie...

DES MATIÈRES NOBLES SÉLECTIONNÉES AVEC SOIN
La recherche de qualité commence par le choix des matières. Celles que nous utilisons ont été sélectionnées expérimentalement. Tout nouveau fil est testé avant d'être utilisé en production et gardé en fonction de sa résistance, de sa beauté.

Nous nous fournissons, quand nous le pouvons en France (laine, lin) ou dans les pays européens (Italie, Belgique, Roumanie). Nous cherchons toujours à nous fournir au plus près.

UN TRAVAIL QUI RESPECTE LES FIBRES
Les tissus mains sont beaucoup plus solides et résistants que les tissus industriels à fil égal. Le tisserand à bras travaille à 60 coups/minute alors qu'une machine à tisser peut aller jusqu'à 10 fois plus vite. Elle use donc prématurément le fil. Nos tissus sont vraiment faits pour durer.

DES PRODUITS FINIS AVEC SOINS
Tous nos tissus, et donc les produits confectionnés avec eux, sont lavés avant confection sauf pour les tissus spécifiques (ameublement, reconstitution historique). Cela évite toute mauvaise surprise de rétrécissement. Notre travail nécessite du temps. Nous avons en boutique ou sur les marchés un certain nombre de produits (Créations tissées) représentatifs de notre production.

LE TEMPS NÉCESSAIRE
Nous travaillons essentiellement sur commande et nos délais sont souvent de trois mois. Nous sommes à la disposition de nos clients pour toute amélioration à donner à nos produits.

  • Vues: 1029

L'histoire de l'atelier

Une histoire de passion qui se transmet...

Histoire de l'atelier

Bruno Lesteven, leur fils, a repris l’activité professionnelle de tissage à bras en 1998. Emboîtant le pas de ses parents, il va peu à peu trouver sa propre voie.

À leur retraite en décembre 1992, ils créent l'association Kergouez. Ils ne veulent pas fermer leur atelier comme tant d’autres en Bretagne à cette époque. Lorsqu’ils sont arrivés dans la région, 80 tisserands exerçaient encore, regroupés dans le Syndicat professionnel des tisserands bretons qui a vu le jour en 1978. En ce début des années 90, la crainte est grande de voir disparaître le tissage à bras. Le but de leur association est vraiment de transmettre les savoir-faire liés au tissage et d’en assurer la pérennité, aussi bien en France qu’à l’étranger, en ayant une mission particulière de soutien à toute œuvre humanitaire ou caritative. L’association a édité chaque année, pendant 18 ans, « le Fanzine de Kergouez » qui présente des articles variés sur l’histoire du tissage, la tapisserie, le filage, les matières premières, les tissus, etc. Ils seront prochaienement disponibles sur le site du SPTB.

Une centaine de personnes sont venues se former dans leur atelier de tissage. Beaucoup de stagiaires ont été mordus par le virus du tissage et continuent à tisser pour leur plaisir. Certains ont à leur tour transmis cette passion, notamment Pierre Biossanou qui est retourné au Bénin et a monté des ateliers de tissage. Pendant deux années, au début des années 80, Bernard a été examinateur pour le CAP de tissage organisé par la Chambre des Métiers du Finistère. Il a participé à la dernière session. Après cela, il n’y a plus eu de formation professionnelle de tissage en Bretagne.

Le besoin de place se faisant sentir, ils vont s’installer en Bretagne dans une ancienne minoterie. L’installation dans le Moulin de Guéveneux, à Peillac (56) se fait à la fin de l’été 1977. Le 16 septembre 1977, ils s’inscrivent à la Chambre des Métiers de Vannes. Ils réalisent des tissages remarquables. En 1978, une tenture « Arc-en-ciel » de 2,50 X 5,80m présentant 448 nuances de couleurs est exposée à Paris. Ils gagnent le deuxième prix du concours départemental de la SEMA (Société d’encouragement aux métiers d’art) avec une tenture murale de chambre en avril 1979. Leur réputation grandit rapidement et leur activité se développe bien.

Bernard et Colette Lesteven ont créé en 1976 l’atelier de tissage main Kergouez à Gometz-le-Châtel en région parisienne. Bernard s’est formé auprès de tisserands professionnels renommés. Il a construit lui-même son premier métier et d’autres par la suite. Loin de la mouvance de mai 68, ils créent des tissus fins en privilégiant les matières naturelles : fils d’écosse, soie, laine, lin, ramie.

Lire la suite : L'histoire de l'atelier

  • Vues: 2922

Stage de tissage sur métier à tisser

Stage de tissage

Les stages de tissage

L’atelier Aux Fils de l’Arz en Bretagne sur la commune de PEILLAC, vous propose plusieurs formes de stages de tissage, de l’initiation au perfectionnement.Le stage d’initiation aux différentes techniques du tissage se fait sur des métiers à tisser manuels à pédales et comportant 4 cadres.

Le programme comprend de la théorie avec la découverte des 3 armures fondamentales (toile, sergé, satin), des nœuds utiles au tisserand et la présentation des différents matériels et matériaux de tissage. Vous apprendrez à installer votre chaîne sans peine (ourdissage indirect), à régler le métier et expérimenterez les points de toile et de sergé.

Ce type d’initiation au tissage manuel vous permettra par la suite de réaliser vous-mêmes vos propres vêtements, linge de table, ameublement... Il est préférable d’avoir un métier à tisser pour pouvoir mettre tout de suite en pratique ce que vous aurez appris.

  • Durée : 35 heures de cours sont dispensés du Lundi 9h30 au Vendredi 18h.
  • Prix : 380 euros TTC (un acompte de 120 € est demandé à l'inscription)
  • Clôture des inscriptions 15 jours avant le début de chaque stage.
  • Nombre de participants maximums: 4 (chaque stagiaire a un métier à tisser).

D'autres dates sont possibles sur réservation à partir de 3 stagiaires. Nous pouvons mettre aussi au point des stages de perfectionnement en mettant en avant un point particulier. Le prix est alors de 480 euros TTC. Nous étudions les demandes au cas par cas.

Liste sur demande des hébergements à moins de 5 Km de l'atelier.

Offrez un stage de tissage à l'un de vos proches : Il vous sera envoyé un "BON POUR UN STAGE DE TISSAGE" avec l'entête de l'atelier.

Réserver un stage


Stages de tissage à venir

Lire la suite : Stage de tissage sur métier à tisser

  • Vues: 15175
Logo Maître artisan

Maître artisan d'art

  • Moulin de Gueveneux,
  • 56220 Peillac
  • 09 71 23 28 66